La neuropsychologie au service de la médiation et de la négociation
2 octobre 2017
Médiation Active a participé au Colloque de la Médiation le 9 nov.2017 au Conseil Départemental Drôme
10 novembre 2017

Face à la justice débordée, la médiation se développe !

Pourquoi la médiation ?

La justice est débordée et a bien du mal à remplir sa mission. Dans tous les cas, la justice ne solutionne pas les conflits.

Le grand public supporte de moins en moins l’aléa judiciaire et veut participer à la solution de son problème.

La médiation se professionnalise et le marché est en train de se structurer.

Le taux de succès du C.M.A.P., positionné sur le secteur des entreprises, démontre son efficacité en matière de :

  • Temps (3 mois, parfois renouvelés)
  • Confidentialité des échanges
  • Economie en termes d’argent, de temps et d’énergie
  • Taux de succès de 82% lorsque la médiation est conventionnelle, volontaire hors judiciaire,
  • Taux de succès de 58% lorsque la médiation est judiciaire, proposée par un juge.

200 heures de formation initiale paraît désormais la base commune de formation des Médiateurs professionnels,

outre 20 heures de formation continue annuelle recommandées par la Commission Européenne, confirmées par l’A.N.M.

Depuis le Décret du 9 octobre 2017 ; les cours d’appel vont devoir établir des listes de médiateurs et vérifier leur qualité, et les médiateurs prêter serment.

Face à la justice débordée, la médiation se développe

http://www.lemonde.fr/societe/art Le Monde du 17 octobre 2017 icle/2017/10/17/face-a-une-justice-civile-debordee-la-mediation-devient-un-marche-convoite_5201979_3224.html